AgroÉnergie

Le saule, un levier de développement durable en région

La culture du saule sur courtes rotations constitue une activité agricole offrant des bénéfices environnementaux, sociaux et économiques à long terme pour la région où elle se développe.

Occupation dynamique du territoire

Rustique et pérenne, le saule peut jouer un rôle de premier plan dans la revitalisation de l’activité agricole en régions éloignées. Au Québec, la CSCR constitue une avenue potentielle de valorisation pour les quelques centaines de milliers d’hectares de terres agricoles actuellement sous-utilisées ou en friches.

Autonomie énergétique des régions

Avec une balance énergétique à la ferme pouvant atteindre 55 unités d’énergie produites par unité d’énergie consommée, le bois énergie de saule permet à ses utilisateurs de se protéger à long terme contre la volatilité des prix des énergies fossiles.

Création d’emplois et croissance économique durable

Le chauffage de bâtiments au bois énergie de saule implique un approvisionnement de proximité (< 100 km), permettant de réduire significativement l’exportation des dollars énergétiques tout en stimulant la création d’emplois durables localement. Par ailleurs, en jetant les bases nécessaires à l’émergence d’une grappe industrielle dans le domaine du bioraffinage, la culture du saule peut se transformer en véritable levier de croissance économique durable pour les régions rurales du Québec.

Lutte aux changements climatiques

Le chauffage au bois énergie de saule en remplacement de combustibles fossiles constitue l’une des stratégies les plus efficaces de réduction des émissions de gaz à effet de serre. De la valorisation de matières résiduelles fertilisantes à l’établissement de bandes riveraines filtrantes, la culture du saule à des fins énergétiques peut également de fournir de multiples services environnementaux.

securite